Surf coaching 23/06/2022

Poussette or not poussette

De l'usage de la "poussette" dans l'enseignement du surf


Il y a bien longtemps, alors que je voyageais en Nouvelle-Zélande, je donnai quelques leçons pour une école de surf de Gisborne. Les cours se déroulaient de cette façon : on remettait à chaque débutant un pain de wax, pour qu'il en tartine sa planche. Ensuite, le cours était ponctué des encouragements quasi-extatiques de Franck - "wonderfull, soo beautifull, hoaouuu" - et il ne me semblait pas qu'il y eut grande variété de conseils entre ces deux moments clef, mais bon, il est vrai que je ne maîtrisais en ce temps pas très bien l'anglais.

Un jour, un autre professeur nous assista et j'eus la charge d'un de ses anciens élèves, un jeune garçon capable de réaliser des take-off rapides et de conserver son équilibre fort dignement ... mais incapable de prendre une vague ! Pourquoi ? A force, depuis ses débuts, d'être poussé sur chaque vague, séance après séance, il était incapable par ses propres moyens d'en attraper une seule, je me retrouvai donc en face d'une chose à peine moins inerte qu'un bois flotté, comme privée de bras. J'étais pour le moins incrédule ! C'est ainsi que je découvris pour la première fois les effets pervers de la "poussette".

La poussette est pourtant un outil pédagogique intéressant : il s'agit de pousser le surfeur dans la vague, ce dernier n'a besoin ni de ramer ni de lire la vague, il lui suffit alors de se lever. Cette méthode est bien sûr très utile, en particulier avec les enfants, mais aussi avec les adultes débutants, pour les mettre en situation de réussite immédiate.

Néanmoins, la poussette est, selon moi, à utiliser avec parcimonie. En effet, elle ne doit pas se substituer à l'apprentissage de la rame, du timing avec la vague, de la lecture de l'océan. Sinon, le débutant restera toujours débutant et ne possèdera aucune autonomie. Il est quand même beaucoup plus gratifiant, au bout d'un certain temps de pratique, d'attraper une vague tout seul que d'être tout le temps assisté.

Rappelons que "surfer" signifie "glisser sur une vague" et que dans la chronologie de l'apprentissage,  la prise de vague vient avant l'acquisition du take-off. Les poissons, les nageurs et même certains volatiles attrapent des vagues, alors un surfeur qui ne rame pas, no way !!

Les articles similaires

Surf coaching 16/06/2022

La météo du surf

Surf coaching 16/06/2022

Apprendre le surf avec un coach

Surf coaching 16/06/2022

Les règles non écrites du surf

Surf coaching 19/06/2022

Psychanalyse du surf

Surf coaching 19/06/2022

Lexique surf : la Trim Line

Surf coaching 19/06/2022

Choisir sa planche en mousse

Surf coaching 19/06/2022

Mousse versus Vague

Surf coaching 19/06/2022

Lexique surf : le wipe-out

Surf coaching 19/06/2022

Les 5 pires techniques de take-off

Surf coaching 23/06/2022

Coach versus prof de surf

Surf coaching 23/06/2022

Homo sapiens en milieu océanique

Surf coaching 23/06/2022

Comment régresser en surf

Surf coaching 23/06/2022

Bambi surfing stance

Surf coaching 24/06/2022

Surf : les erreurs qui font mal

Surf coaching 24/06/2022

Le take off

Surf coaching 25/06/2022

Surf & éléments : le VENT

Surf coaching 25/06/2022

Passer la barre

Surf coaching 16/07/2022

Surfer tôt le matin

Surf coaching 29/07/2022

Hossegor : un terroir surf

Surf coaching 08/08/2022

Surfeur, l'effet caneton

Surf coaching 26/08/2022

Surfer en toute sécurité