Surf coaching 16/07/2022

Surfer tôt le matin

A la Ki Surf School, je privilégie, lorsque la marée le permet, les cours de surf tôt le matin. Pourquoi donc ?

Par pur sadisme envers les vacanciers, qui aimeraient plutôt faire la grasse matinée ? Oui, mais pas que.

Plus sérieusement, voici les bonnes raisons de se lever tôt pour profiter de conditions idéales, spécialement en période estivale :


Vent off-shore le matin

 

La nuit, la température au sol diminue et permet la mise en place d'un vent de terre, qu'on appelle, dans le jargon surf, un vent off-shore. Ce vent, qui souffle face au sens de propagation de la houle, élimine les micro vagues intermédiaires, régule les vagues principales, lisse l'océan et permet aux vagues de dérouler parfaitement jusqu'au rivage, alignées comme à la parade.

En milieu de journée, lorsque le soleil a réchauffé la température du sol, le vent passe on-shore, c'est à dire qu'il souffle de l'océan et se renforce généralement en avançant dans l'après-midi. Il crée du clapot de surface, des micro vagues qui s'entrecroisent, les vagues deviennent alors plus difficiles à lire, moins régulières, les conditions deviennent quelque peu cahotiques. Ce qui ne signifie pas qu'on ne peut pas surfer ou apprendre les bases du surf, simplement que les conditions sont moins faciles et agréables.

Cette règle néanmoins s'applique seulement lorsque les conditions sont anticycloniques. Lorsque le temps est agité, le vent dominant sera on-shore toute la journée. Mais même ainsi, il aura tendance à être moins fort en début de matinée.


 

De meilleures sensations


 

Il faut avoir comparé les deux types de conditions pour se rendre compte, véritablement, de l'effet du vent sur la qualité des vagues et sur la glisse. En effet, par vent off-shore ou vent nul, l'océan est lisse, la face des vagues un mirroir, la planche glisse sans heurts à la surface de l'eau, le ressenti est mille fois plus grisant que sur une mer un peu agitée.

Les vagues sont toutes belles tandis que par vent on-shore, il faut faire le tri. Ainsi, le débutant a plus de facilités pour lire l'océan, choisir les vagues, les conditions facilitent son apprentissage, quel que soit son niveau.

Pour un surfeur de niveau plus avancé, les vagues le matin par vent d'est ou faible, sont également plus creuses et donc plus intéressantes techniquement pour apprendre à effectuer des virages en haut de vague.


 

Moins de monde


 

Spécialement au mois d'août, lorsque tout le monde prend ses vacances au même moment, la seule stratégie pour éviter le monde à l'eau consiste à se lever le plus tôt possible ou à marcher loin des accès principaux. Arriver sur une plage déserte, même en plein été, a quelque chose de magique. La lumière du levant pare le sable et le ciel de couleurs incroyables, la plage sauvage, le banc de sable vierge de tout humain offrent au surfeur un moment unique, en immersion dans l'écosystème marin. Lorsqu'il termine son cours de surf commencent à déferler les stagiaires des autres écoles, qui vont alors devoir partager la zone des vagues.


 

Un aquarium


 

Moins de monde, mer d'huile, l'eau devient transparente, on y voit évoluer les lançons, muges, bars. Tandis que la cribleuse ratisse la plage pour récupérer les déchets, détruisant au passage la vie organique au niveau du sable, la zone du banc de sable semble alors reprendre vie et se peuple de mille petites créatures marines. C'est également le moment du jour que privilégient les dauphins. L'activité humaine est faible au lever du jour, ils en profitent pour s'approcher du rivage, pour le plus grand plaisir des surfeurs matinaux.

 

Je ne sais pas si je vous ai convaincus, je ne promets pas les dauphins à tous les coups, mais une chose est sûre à propos du surf matinal, l'essayer c'est l'adopter !

Les articles similaires

Surf coaching 16/06/2022

La météo du surf

Surf coaching 16/06/2022

Apprendre le surf avec un coach

Surf coaching 16/06/2022

Les règles non écrites du surf

Surf coaching 19/06/2022

Psychanalyse du surf

Surf coaching 19/06/2022

Lexique surf : la Trim Line

Surf coaching 19/06/2022

Choisir sa planche en mousse

Surf coaching 19/06/2022

Mousse versus Vague

Surf coaching 19/06/2022

Lexique surf : le wipe-out

Surf coaching 19/06/2022

Les 5 pires techniques de take-off

Surf coaching 23/06/2022

Coach versus prof de surf

Surf coaching 23/06/2022

Homo sapiens en milieu océanique

Surf coaching 23/06/2022

Comment régresser en surf

Surf coaching 23/06/2022

Bambi surfing stance

Surf coaching 23/06/2022

Poussette or not poussette

Surf coaching 24/06/2022

Surf : les erreurs qui font mal

Surf coaching 24/06/2022

Le take off

Surf coaching 25/06/2022

Surf & éléments : le VENT

Surf coaching 25/06/2022

Passer la barre

Surf coaching 29/07/2022

Hossegor : un terroir surf